Cabaret, intrigue, vaudeville et compagnie au Théâtre de l’Île

Programmation 2017-2018


Publié le 19 avril 2017

La directrice artistique Sylvie Dufour et le maire Maxime Pedneaud-Jobin ont procédé à la suspension du clou au plafond de l'endroit

©Photo TC Media - Marie Pier Lécuyer

CULTURE.Le Théâtre de l’Île a vu des personnages du passé l’envahir le temps du lancement de la programmation 2017-2018, une découverte qui s’est faite dans une ambiance théâtrale.

Qui dit lancement du théâtre de l'île, dit une ambiance théâtrale
TC Media - Marie Pier Lécuyer

Le Théâtre de l’Île a présenté mercredi après-midi aux dignitaires et à des abonnés ce que les gens pourront voir au cours de la prochaine année.

C’était aussi l’occasion de souligner le travail réalisé l’année dernière pour rénover les lieux. Ce clin d’œil aux travaux a permis aussi de rappeler les différentes vocations qu’a connues l’endroit au fil du temps. Pendant un temps, l’endroit a été le bureau du coroner de Hull, pour ensuite être le lieu des assemblées de la Légion canadienne. Un forgeron a aussi occupé le bâtiment, comme une discothèque, a-t-on pu apprendre ou se rappeler, mercredi.

Mais au-delà du rappel historique, c’était aussi l’occasion de suspendre au plafond de l’endroit un clou trouvé dans un tunnel, sous le Théâtre, lors des travaux.

Cabaret, intrigue, vaudeville et compagnie

Avec l’arrivée de l’été sera présentée l’intrigue policière Le revers du crime, dès le  juillet et jusqu’au 26 août.  Un suspense à la Alfred Hitchcock, promet la directrice artistique, Sylvie Dufour. Le texte de Frederick Knott, traduit par Josée La Bossière, sera mis en scène par la directrice artistique des lieux.  

Dès le 13 septembre, ceux qui ont vu le Cabaret Oh la la! l’année dernière seront heureux de savoir qu’une suite est présentée cette année. Un nouveau spectacle qui promet d’être haut en couleur, mis en scène par Mathieu Charrette, qui fait aussi partie des concepteurs avec Sylvie Dufour et Marie-Ève Fortier.

En novembre, place à un vaudeville avec Je veux voir Mioussov, dès le début du mois et jusqu’au 2 décembre. Le texte de Valentin Kataïev sera mis en scène par Roger Labelle. Dix citoyens-acteurs seront de la distribution.

L’année 2018 débutera au Théâtre de l’Île le 24 janvier avec Les muses orphelines, une pièce de Michel Marc Bouchard, mis en scène par Kira Elhers, qui sera présentée jusqu’au 24 février.

Dès le 14 mars, place à un texte de Michel Tremblay, avec la présentation de la pièce Hosanna, mis en scène par Sylvie Dufour, et qui plonge le spectateur dans la quête d’identité de Claude Lemieux, aussi Hosanna, qui est un travesti.

La saison se terminera du 9 mai au 9 juin avec Le calendrier de ces dames, une pièce de Tim Firth, basée sur une histoire vraie. La distribution sera composée de douze citoyens-acteurs et la pièce sera mise en scène par Sylvie Dufour.

À travers cette programmation théâtrale, le Théâtre de l’Île sera aussi l’hôte d’#Autopsie0217, avec Jean-Denis Scott, David Thibodeau et Martin Vanasse. Le trio revisitera encore une fois cette année l’actualité des douze derniers mois, du 12 au 16 décembre prochain.

À l’Espace René-Provost

C’était aussi l’occasion mercredi de dévoiler ce qui sera présenté entre les murs de l’Espace René-Provost.

Encore une fois la #CarteBlanche permettra à des artistes d’ici d’entreprendre un projet artistique original à cet endroit. Du 19 au 21 octobre, ce sera Charlotte L’Orage et Samuel Langevin qui bénéficieront de cette opportunité, tout comme l’exposition de Nicolas Lavoie.

Du 8 au 10 février, Clémence Roy-Darisse et Lauriane Lehouiller, tout comme l’exposition de Patrick J. Whitfield, s’installeront à l’espace René-Provost.

Du 31 mai au 2 juin, Marc-André Charrette et Josette Noreau, tout comme l’exposition de Danielle Doucet, auront la chance de présenter leur projet au public.

Puis, du 24 au 26 avril, #Laboratoire donnera la chance à Mylène Ménard, Marie-Ève Fontaine et Charles Rose de présenter de trois façons distinctes un même texte. Le travail de Jonathan Lorange sera en exposition durant cette période.

Une nouveauté s’ajoute cette année, alors que #PetitesTrouvailles se déroulera le 14 novembre et permettra aux artistes de toutes les disciplines de venir présenter un projet qu’ils aimeraient développer à l’Espace René-Provost, lors d’une scène ouverte.

Pour s’inscrire à #PetitesTrouvailles: dufour.sylvie@gatineau.ca